Tous les articles par Marc Abel

logo

La Courcyclette

Désormais la courcyclette est un accepteur de la Pêche, monnaie locale.

Le tiers lieu la Cour Cyclette, situé à Alfortville dans le Val-de-Marne à la confluence de la Marne et de la Seine, a pour objectif de favoriser le lien social et l’émergence des projets collectifs à travers des activités en lien avec la transition écologique.

Plusieurs pôles complémentaires s’entrecroisent : une cantine et un café associatifs prônant une alimentation biologique en circuit court, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la réduction des déchets, une maison du vélo avec un magasin/atelier cycles auto-géré, recyclage de vélos ainsi que des animations de la vie locale avec un espace consacré aux rencontres culturelles orientées sur toutes les thématiques de la croissance douce grâce aux 3R (Réduction, Ré-emploi Recyclage).

L’association est une structure de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et un lieu où sont entreprises pédagogie, réflexion et action en faveur de la consommation responsable, la qualité de vie au travail, les biens communs, la création artistique et les arts vivants, la solidarité et la mixité sociale et l’éveil des consciences citoyennes pour un changement du système de production de l’énergie, de l’alimentation, des biens de consommation.
La Cour Cyclette promeut des méthodes permacoles pour une meilleure utilisation des ressources existantes et met en place de initiatives innovantes grâce à un large réseau de partenaires pour lutter contre le gaspillage à toutes les échelles que ce soit au niveau des aliments, des vêtements, de l’informatique, du temps.

L’association prône un ralentissement du rythme dans tous les domaines de la vie afin de retrouver un équilibre et de se reconnecter à soi, aux autres, pour se donner du temps et trouver des alternatives à la société de sur-consommation.

Située 27/29 rue Marcelin Berthelot à Alfortville, c’est aussi un comptoir de change les mercredis et jeudis, de 14h à 16h après la cantine.

Mariage du SEL AVENTURE du bas-Montreuil et de La Pêche, monnaie locale citoyenne

Le 3 février 2019 le Système d’échange local, dénommé SEL AVENTURE du Bas Montreuil a décidé lors de son assemblée générale annuelle, d’adhérer à la Pêche monnaie locale citoyenne. Les deux associations partagent en effet les mêmes valeurs de solidarité, de citoyenneté, de démocratie et d’écologie. Il était donc logique qu’elles décident de s’unir pour mailler le réseau d’économie sociale et solidaire de la ville.

Le SEL AVENTURE a été crée le 28 janvier 2007. Il permet aux habitants qui le souhaitent d’échanger du temps en se rendant des services (bricolage, transport, loisirs…) et en partageant des savoirs, savoirs faire. .
Il crée du lien ; c’est un espace convivial et sympathique qui permet de se réunir tous les premiers dimanches du mois à 18h ou à 19h, selon la saison, dans une salle de la Maison de Quartier Lounès Matoub, place de la République à Montreuil pour s’informer des nouvelles propositions d’échanges, de sorties et dîner ensemble sous forme d’auberge espagnole.
Ecrire à : Marie-Claire mclairemunoz@free.fr Marie-Christine mcmoriniere@orange.fr

La Pêche est née à Montreuil, à la fête de la ville du 21 juin 2014.  Elle est autorisée dans le cadre de la loi ESS 2014.
C’est tout simple : 1 pêche = 1 € et on ne peut pas rendre des euros sur des pêches, il faut donc faire l’appoint en centimes d’euros.
La Pêche s’est beaucoup inspirée de l’expérience de l’Eusko au pays basque et du Chimgauer en Allemagne ; elle fait partie d’un réseau national de monnaies locales citoyennes.
La liste des commerçants de Montreuil qui acceptent la Pêche (une quarantaine) est disponible sur son site, rangée par codes postaux http://peche-monnaie-locale.fr
D’autres villes utilisent désormais la Pêche, y compris Paris.
Pour plus d’informations, écrire à bienvenue@pechemonnaielocale.fr

Explications supplémentaire sur les SEL : un Système d'Echange Local est un système d'échange de produits ou de services au sein d'un groupe fermé, généralement constitué en association. Ses membres échangent des biens et services selon une unité propre à chaque groupe. L’objectif est d'accéder à des échanges égalitaires et de tisser des liens. Contrairement à la monnaie locale il ne s'agit pas de l'activité professionnelle mais de services ponctuels.
Chacun tient un compte des minutes données et reçues, on essaie de rester équilibré.
Les échanges sont créateurs de liens, créateurs de valeur et il n'est pas nécessaire d'avoir de l'argent pour ça.

Chaque SEL choisit un nom pour ces unités de temps (unités de compte) pour le SEL aventure il s’agit de puces, nous avons tous un pucier.

Que Choisir présente les monnaies locales

On salue la publication d’un article détaillé sur les monnaies locales de France dans le numéro de janvier 2019 de Que Choisir.

Les différents aspects des projets de monnaies locales (anti-spéculation, dynamise le commerce local, solidaire, écologique, lien social et éducation populaire) sont présentés au travers des célèbres Eusko, Sol violette, Pêche et Miel mais aussi du Y’aca qui s’associe au covoiturage ou du rolon, uniquement numérique, sans oublier le mouvement SOL, lieu d’expérimentation des inititives citoyennes en matière d’économie sociale et solidaire.

La Pêche est citée plusieurs fois, en particulier pour son coté solidaire à travers les fromages suspendus d’Eric (place de la Fraternité à Montreuil) et ses Pêches solidaires présentées par Brigitte, coprésidente, mais aussi pour sa relation avec l’administration par la voix d’Ibrahim Dufriche, premier adjoint de la ville de Montreuil.

Un tableau comparatif de 15 projets montre les différentes options et les états d »avancement.

L’article se termine avec onze questions pratiques que l’on se pose sur les monnaies locales. A lire donc…

REV Café

RÊV café est né de la volonté de ReMake, Quatorze et Yes We Camp de se rassembler pour créer à Montreuil, au 54 ter rue Robespierre, un lieu convivial et solidaire. Des produits frais de la région, des prix abordables et une cuisine qui accueille certains soirs de jeunes chefs ou des associations d’ici ou d’ailleurs. Une programmation douce pour laisser place et amplifier les dynamiques de quartier et les initiatives citoyennes existantes, avec aussi, en pointillé, une réflexion sur la transformation du quartier.

RÊV café

RÊV n’est pas un café comme les autres. Ici il n’est pas obligatoire de consommer pour profiter de l’espace intérieur et il est possible de payer un café ou un repas en attente pour une personne dans le besoin. RÊV ce n’est pas non plus un café fermé sur lui-même. Ici il est possible pour les voisins de venir jardiner avec nous ou pour une association du quartier de venir organiser une réunion ou un concert. À partir de juin 2018, l’équipe du RÊV Café, associée à de nombreuses autres, participera au réaménagement temporaire de la Place de la République. Une belle occasion pour nous d’ouvrir nos portes et de participer à la vie collective du quartier !

Néazoé objets non-ordinaires

neazoe

Situé sur la place de la République à Montreuil, lieu de rencontres par excellence, Néazoé, entreprise dédiée à la création plurielle (arts, arts décoratifs, design et d’autres formes encore d’expressions contemporaines) est, à la fois, un lieu rassemblant atelier d’artiste, studios de créations, espace d’exposition, et un esprit – Non Ordinaire – fait d’intentions artistiques affirmées,
de transmissions de savoir-faire et d’explorations pour faire naître des créations à la modernité assumée, sincère, porteuse de sens.

« La superette » est à l’avant un espace d’exposition et à l’arrière un atelier partageable.

Voir le site web

 

la NEF, la Montreuilloise et la monnaie Pêche

Dans la série sur les gestes éco-citoyens, Julien Vidal de « Ça Commence Par Moi »
nous livre ses conseils pour mettre son argent au service de l’écologie :

JulienVidéo de 5 minutes où il explique comment agir pour la transition en choisissant la NEF.
Où il s’intéresse à un des emprunteur de la NEF : Jérôme le brasseur de la Montreuilloise,
Où il paye en Pêches ‘pour boucler la boucle’. Merci à lui, c’est très clair et dynamique.

La série a commencé avec « comment être un consommateur responsable » où il rencontre les tontons recycleurs de la Recyclerie du 18e.

Notez que la Montreuilloise propose en ce moment un financement participatif pour soutenir son dévellopement.