Tous les articles par Brigitte Abel

Convocation à l’AG ordinaire et extraordinaire de la Pêche monnaie locale le 24 mars matin

Vous êtes convié.e.s à l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la Pêche monnaie locale le 24 mars 2018 de 9h30 à 13h00 au centre Mendes France, 59 rue de la Solidarité à Montreuil (10 mn à pied du métro Croix de Chavaux).

Ordre du jour de l’AG ordinaire (9h30-10h50) :
09h30 : rapport financier
09h50 : bilan d’activité
10h10 : désignation du nouveau bureau

Ordre du jour de l’AG extraordinaire (11h-13h) :
10h30 : modifications des statuts de la Pêche :
Anciens statuts de la Pêche : la-peche-statuts-v3-de 2015
Nouveaux statuts proposés : Pêche_18.03.06_nouveaux statuts V4 corrigés et inclusifs
11h10 : proposition d’adhésion à la fédération francilienne des associations qui souhaitent diffuser la Pêche monnaie locale en Ile-de-France
11h50 : marge de manœuvre des 3 % au sein de la fédération
12h30 : Conclusion
13h00 : dégustation de produits bio offerts par les Nouveau Robinson

GARAGE HERITAGE et la politique 3 R, Réduction, Réparation, Recyclage

Au nord d’Alfortville, 27-29, rue Marcelin Berthelot (tél. 09 54 76 94 65) se trouve un bel espace dédié aux 2 roues, de la moto au vélo. Historiquement spécialiste de la marque légendaire de motos indiennes Royal Enfield, Garage Heritage a évolué avec la conscience que la question des transports et la lutte contre l’obsolescence programmée est un enjeu clef de la nécessaire transition écologique. Myriam et son équipe vous accueillent pour vous conseiller sur l’achat, l’entretien, la réparation des deux roues. L’équipe fait le choix de proposer du matériel de qualité pour durer et être facilement réparé, des solutions de produits et services à empreinte écologique réduite. Ici on commence par envisager de l’occasion si c’est possible pour les réparations (des pièces à remplacer jusqu’aux cycles).

Pour aller au bout de ses convictions, l’entreprise héberge dans son local l’association les Amis de la Cour Cyclette qui favorise le développement d’initiatives en faveur de la transition écologique, sur le thème des mobilités, du recyclage, de la solidarité et sur le thème de l’alimentation en circuits courts, sous la forme d’une cantine associative proposant une cuisine slow food accessible à tous les adhérents de l’association. L’association est également adhérente de la Pêche, monnaie locale. 

Où dépenser mes pêches ?

Pour savoir où trouver et dépenser vos pêches, c’est facile, regardez dans le bandeau de droite sur le site de la Pêche !

Et si vos commerçant préférés n’y sont pas, parlez leur de la Pêche…
Si vous voyez qu’ils y sont favorables, accueillants et qu’ils sont d’accord avec ses valeurs (solidarité, écologie, démocratie, éthique), nous irons les voir avec plaisir pour leur proposer d’entrer dans le réseau de la Pêche, ce qui leur amènera de nouveaux clients sympathiques et pêchus….

Prochaine réunion de la Pêche ouverte à tou.te.s

Venez nombreux à la prochaine réunion de bureau ouverte de la Pêche monnaie locale citoyenne. ce sera le 15 début février à 19H30 au restaurant du cinéma Méliès de Montreuil, la Fabu, place Jean Jaurès, métro mairie de Montreuil.
A bientôt sur les comptoirs !
Si vous souhaitez vous joindre à l’équipe des bénévoles, vous pouvez écrire à bienvenue(arobase)pechemonnaielocale.fr

Payez vos lunettes en pêches !

Ces nouvelles lunettes dont les verres sont fabriqués en Ile-de-France ont été achetées chez Montreuil Optic, place Jean Jaurès à Montreuil (métro mairie).

Alors vous aussi, achetez  en pêches citoyennes des lunettes magnifiques chez des commerçants sympathiques et éco-reponsables !
(Il y a deux opticiens dans le réseau de la Pêche monnaie locale, un à Montreuil et un à Bagnolet.)

La Pêche à Paris, c’est pour bientôt

Le Parisien, Julien Duffé 15 janvier 2018

Dans un premier temps, la monnaie locale parisienne devrait concerner cinq arrondissements de l’est parisien (Xe, XIe, XIIe, XIXe et XXe) à partir d’avril. Et ce sera la pêche, lancée à Montreuil il y a trois ans, qui servira pour les transactions.

 Selon l’association pour une monnaie à Paris, la capitale pourrait voir circuler sa première monnaie locale citoyenne au printemps. Il s’agira dans un premier temps de la pêche, la devise lancée à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 2014.

Régler sa baguette ou son kilo de pommes avec son deuxième porte-monnaie, rempli de devises locales parisiennes. Non, ce n’est pas de la science-fiction. Ce pourrait même être pour très bientôt. Comme une quarantaine d’autres villes et régions de France, la capitale devrait avoir sa propre monnaie locale complémentaire citoyenne en 2018. « On prévoit un lancement les 7 et 8 avril, d’abord dans les cinq arrondissements de l’est parisien (Xe, XIe, XIIe, XIXe et XXe) » annonce Lucas Rochette-Berlon, coprésident de l’association Une monnaie pour Paris (MoPPa), fondée il y a deux ans. Selon toute vraisemblance, au moins pendant les premiers mois, les transactions se feront avec des… pêches.

Créée en 2014 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), la pêche reste l’unique monnaie locale francilienne à ce jour. Elle rassemble 800 adhérents particuliers qui ont déjà converti 180 000 € en billets de pêches pour les dépenser dans 80 commerces et entreprises locaux. « On met la pêche à disposition car c’est intéressant de travailler ensemble, reconnaît Brigitte Abel, coprésidente de La Pêche. Créer une monnaie, ce n’est pas une petite affaire : la nôtre est déjà imprimée, elle a la confiance des commerçants, cela va faire économiser beaucoup de temps aux porteurs de projet parisiens. Ce qui ne les empêchera pas d’avoir leur autonomie ».

Lucas Rochette-Berlon, qui a déjà recensé une trentaine de commerçants et entreprises parisiens « dans les starting-blocks », confirme : « Ce sera la pêche pendant un ou deux ans et après on choisira un nouveau nom comme la Seine. L’idée serait en fait de créer une fédération de monnaies locales à Paris et dans la petite couronne ». L’association s’apprête notamment à lancer un appel à financement participatif sur le site Kiss Kiss Bank Bank. « On aura besoin de 135 000 € pour le lancement d’une monnaie papier et 450 000 € si elle est aussi électronique » souligne le responsable associatif.

La participation de la Ville de Paris reste pour l’heure en suspens. Après examen d’une étude réalisée l’an dernier par ses services, la mairie décidera avant l’été (avec un vote en Conseil de Paris) si elle est de l’aventure. « C’est un beau projet mais aucune décision n’est prise, tempère l’adjointe (EELV) à l’économie solidaire et sociale Antoinette Guhl. Il faut déterminer si cette monnaie est électronique ou papier et si elle peut être acceptée en paiement de services municipaux. Nous rencontrerons les associations début février ».

http://www.leparisien.fr/paris-75/une-monnaie-locale-a-paris-c-est-pour-bientot-

Le feuilleton Pêche-Moppa-2

La pêche monnaie locale citoyenne et le projet "Une monnaie pour Paris" ont décidé de travailler à la construction d'une structure commune pour unir leurs efforts de développement de la monnaie locale citoyenne.
 Quatre sous-groupes ont été définis le 18 décembre, auxquels vous pourrez participer si vous le souhaitez, faites-nous le savoir  :
  a. Formaliser le socle de base et le niveau d'autonomie de chaque territoire qui diffuse la Pêche 
  b. Proposer des adaptations locales pour inclure les identités des territoires nouvellement associés 
  c. Formaliser les sujets qui relèvent d'une décision collégiale et non d'une décision unilatérale d'un seul territoire,quels sont les éléments vitaux devant être gérés en commun  
  d. Proposer un modèle d'organisation démocratique qui permette à chaque territoire membre d'Île de France d'être acteur des décisions collégiales 

Vous serez tenus au courant au fur et à mesure du travail, sachant qu’à terme les assemblées générales devront réunir leurs adhérents pour décider en commun de l’avenir de leurs projets.