Archives de catégorie : Type d’article

… Petite visite au Pré Saint-Gervais!

Amira et Evin nous parlent de leur récente visite au Pré Saint-Gervais
« Les vacances d’été bientôt terminées, une bonne partie des commerçants
d’Ile-de-France sont déjà de retour. Nous en avons profité pour leur rendre
visite, et cette semaine c’était au Pré Saint-Gervais que l’on a toqué aux
portes des commerçants ! Cette ville, petite, est très dense et
dynamique. C’est très chaleureusement que les commerçants nous ont
accueillies et cela a été très motivant pour nous de les voir toujours aussi
intéressés.
Quelques commerçants adhérents à la Pêche sont partis mais les
repreneurs semblent tout aussi intéressés ! Les circuits courts de la
Pêche ont retenu leur attention et éveillé leur curiosité d’en savoir
plus à propos des monnaies locales… Comptez sur nous pour
accélérer l’implantation de la Pêche sur ce genre de petites villes, si
dynamique et propice à développer la Pêche !
Restez connectés, suivez les prochains retours ! »
Nous en profitons pour vous rappeler un évènement à noter dans vos agendas:
Le 5ème anniversaire du Pré Saint-Gervais en transition le samedi 21 septembre avec Serge Latouche et Rob Hopkins en conférence-débat. https://lepreentransition.fr/
Venez nombreux!

La motivation des Pêchus vue des commerçants d’Alfortville !

 

« Cela fait un moment que la Pêche se développe sur Alfortville mais il reste tout de même un bon nombre de commerçants qui n’ont pas encore adhéré. Depuis des mois nous toquons à leurs portes. En tant que services civiques, nous avons le privilège de vous transmettre leur ressenti. Le propriétaire d’un café à Alfortville a tellement été touché  par la détermination et le dynamisme des Pêchus qu’il s’est dit prêt à tisser des liens avec la Pêche et à adhérer dans un futur proche. Ce n’est qu’une question de temps… ». Un professinnel parmi tant d’autres qui a compris l’intérêt de tisser des liens avec la pêche !

Par Amira et Evin

 

Evin & Amira à la rencontre des commerçants

Evin et Amira nous parlent de leurs missions « sur le terrain », à la rencontre des commerçants

« Les monnaies locales complémentaires à l’euro ont le vent en poupe en France !
Nous nous sommes donc données le défi de développer la Pêche !
Pour cela, nous observons les territoires afin d’évaluer les villes les plus pertinentes… mais ce n’est pas tout ! Lorsque nous pensons qu’une ville est moins favorable au développement de la Pêche, nous allons à la rencontre des commerçants pour créer du lien. En effet, c’est ainsi que nous sommes tombées sur un opticien à Maisons-Alfort, qui est aussi président des commerçants de la ville. Cela nous à permis d’en apprendre davantage sur la dynamique du territoire. Quelques mètres plus loin et après quelques échanges, un libraire nous a conseillé de prendre rendez-vous avec le président des commerçants ainsi que la Maire adjointe, chargée des commerçants. En tant que services civiques, c’est très encourageant de se sentir soutenues par des commerçants sensibilisés »

numérique

La Pêche au Festival des Associations d’Alfortville

Le Samedi 14 Septembre, la Pêche Monnaie Locale sera présente  au Festival des Associations d’Alfortville. Tout au long de la journée, vous pourrez nous rencontrer pour vous informer sur la Pêche Monnaie Locale, y adhérer, devenir bénévole, ou changer des euros en Pêches. L‘ambiance sera festive et conviviale! Notez la date dans votre agenda!

Et n’hésitez pas à poursuivre votre week-end Pêchu en allant ensuite aux estivales de la Permaculture sur Montreuil, où vous pourrez dépenser vos pêches. Le thème de l’édition de cette année est la santé du vivant : santé humaine, animale, végétale.

 

Charles de New Art Numérique nous parle de la Pêche!

Evin et Amira ont récemment interviewé Charles, le gérant de New Art Numérique (imprimeur au 37 rue parmentier à Alfortville), commerçant qui a adhéré début 2018 à  La Pêche monnaie locale citoyenne.
Il nous parle avec enthousiaste de son aventure avec la Pêche, Monnaie Locale.

1. Comment décririez-vous ce projet ? « Comme un projet d’île-de-France qui doit se développer petit à petit dans la globalité de la région parce que pour l’instant la Pêche ne circule qu’à Alfortville, Montreuil, Paris etc. Il faudrait que ça fasse le tour de la petite couronne. Et oui je me suis un peu approprié le projet. Je n’ai pas tellement de clients de la pêche, ça se développe doucement, mais j’ai quelques clients réguliers ».

2. Qu’est-ce qui vous a incité à adhérer à la pêche ? « Je dirai surtout la curiosité d’adhérer à cette monnaie et de voir comment cela évolue ».

3.  Aviez-vous déjà entendu parler des monnaies locales auparavant ? « Je n’avais jamais entendu parler de la Pêche. J’avais déjà entendu parler des monnaies locales en Bretagne, au sud-ouest de la France, à Paris mais pas de la Pêche ».

4. Quelles sont vos attentes par rapport à ce projet ? « Je n’ai pas d’attentes spécifiques, je regarde comment évolue cette monnaie, c’est le plus intéressant :  voir comment les gens y sont sensibles. J’ai mes grands et petits clients qui me suffisent et la Pêche est un plus personnel et professionnel. »

5.  Avez-vous des remarques générales sur l’adhésion, le change et les informations véhiculées sur les outils numériques de la pêche ? « Non pas forcement, on a des dépliants par rapport à la monnaie. J’ai des clients qui regardent le dépliant et qui me posent des questions puis je leur explique. Je n’ai pas de remarques particulières. La seule remarque c’est qu’il n’y a pas encore assez de clients qui adhèrent à la Pêche ».

6.  Votre adhésion vous a-t-elle permis de développer/fidéliser des relations avec vos clients ? « Oui cela permet de fidéliser et développer la clientèle. J’ai deux-trois clients qui viennent me voir depuis que j’ai adhéré à la Pêche et je connais deux trois autres commerçants qui ne sont pas mes clients mais que je vais voir, je développe mon réseau. C’est toujours un plus. »

7.  Avez-vous remarqué un élargissement du réseau (clients, commerçants, associations) ? « Oui j’ai remarqué petit à petit un élargissement des commerçants qui n’étaient pas adhérents à la Pêche auparavant : des restaurateurs, des petits commerçants. Je vois petit à petit une évolution ».

8.   Est-ce bénéfique pour un commerçant d’être adhérent de la Pêche ? « C’est bénéfique, je trouve que cela permet de rencontrer du monde et c’est toujours un petit plus financier « 

9.  Il y a-t-il des contraintes ? « Non il n’y pas de contraintes, il faut voir ça avec votre comptable mais quand c’est calé c’est bon. Le montant des Pêches est occasionnel. Je les utilise pour mon salaire personnel comme ça je peux payer soit dans les commerçants bio ou chez le caviste du coin (par exemple) »

10.   Globalement, êtes-vous satisfait de ce projet ? « Oui satisfait du projet je rencontre du monde et c’est sympa, ça permet de créer des liens ».

11.   Êtes-vous satisfait de notre suivi ? « Oui je suis satisfait du suivi. Je vois des membres de l’association qui passent ».

Merci à Evin et Amira pour la retranscription! Et à Charles pour son engagement.

Evin et Amira vous parlent des Comptoirs!

« Cela fait presque deux mois que nous avons commencé notre Service Civique ! Cela a été l’occasion pour nous d’effectuer diverses activités pour faire avancer la Pêche et parmi tant d’activités, notre préférée du samedi est de Tenir des Comptoirs !
C’est l’occasion pour les adhérents de la Pêche de changer leurs euros en Pêche, de discuter avec nous concernant les monnaies locales. Nous en profitons pour écouter leurs retours. C’est le côté plutôt pratique.
Durant les deux comptoirs que nous tenons, nous démarchons les citoyens présents sur les lieux en leurs distribuant des dépliants. Nous trouvons les lieux dans lesquels nous tenons des comptoirs très sympathiques et agréables. En effet, l’un est un magasin Bio, l’autre à côté d’un grand cinéma public.

Les samedis matin, nous sommes plutôt avec des consommateurs écolo qui viennent acheter bio à Point Nature sur Alfortville. Ils ont la plupart du temps déjà entendu parler de la Pêche mais ils veulent en savoir plus. C’est le moment pour nous de les renseigner sur la Pêche. Les samedis soir,  nous sommes à la FABU sur Montreuil où nous avons des citoyens venus se détendre boire un verre ou voir un film. Pour le coup, nous avons droit à tous types de profil.

Quelque soit le lieu ou le moment, notre slogan est toujours  » Payez en Pêche, rien ne vous en Empêche!« 

Action commune du groupe montreuillois du Mouvement Français pour le Revenu de Base et de La Pêche monnaie locale

C’est parti, nous avons la date de la première réunion de travail du groupe local montreuillois du mouvement français pour le revenu de base avec la Pêche monnaie locale (qui pourra préfigurer d’autres actions plus larges=. Ce sera le 12 juin à 19h30,  au restaurant du cinéma Méliès de Montreuil, métro mairie.

Je précise que ce ne sera pas une réunion d’information sur la pêche ou le MFRB mais une réunion de travail pour réfléchir aux actions communes possibles.
Pensez à payer vos consommations sur place en belles pêches !