Un reportage pêchu !

Le jeudi 18 nous avons eu le plaisir de participer au travail de 3 apprentis journalistes motivés par notre monnaie locale !
N
ous avons passé la matinée avec eux afin de les aider à réaliser un reportage sur les achats en pêches, et nous souhaitions partager ce moment avec vous ! 

Nous pouvons observer « l’entrée en scène » de Diarra et Anouk,  allant dépenser leur pêches chez Ina Luk, boutique de créateurs locaux qui a  accepté de recevoir les caméras dans sa boutique.
Avec un matériel professionnel, les plans était travaillés et on peut dire que ce fut une expérience très enrichissante ! Voici nos deux figurantes tout sourires qui ont très bien joué leurs rôles ; discuter et chercher un objet à acquérir en pêches !
Enfin, L’achat et le petit mot de la fin qui conclue une matinée vraiment sympa !
Nombreuses sont les personnes, professionnelles ou non, qui nous contactent et s’intéressent à la pêche. Cet engouement croissant, en plus de nous motiver, prouve que la pêche et les monnaies locales citoyennes en général ont encore beaucoup à offrir….
Soutenons les initiatives pêchues !

 

 

 

Payez vos lunettes en pêches !

Ces nouvelles lunettes dont les verres sont fabriqués en Ile-de-France ont été achetées chez Montreuil Optic, place Jean Jaurès à Montreuil (métro mairie).

Alors vous aussi, achetez  en pêches citoyennes des lunettes magnifiques chez des commerçants sympathiques et éco-reponsables !
(Il y a deux opticiens dans le réseau de la Pêche monnaie locale, un à Montreuil et un à Bagnolet.)

La Pêche à Paris, c’est pour bientôt

Le Parisien, Julien Duffé 15 janvier 2018

Dans un premier temps, la monnaie locale parisienne devrait concerner cinq arrondissements de l’est parisien (Xe, XIe, XIIe, XIXe et XXe) à partir d’avril. Et ce sera la pêche, lancée à Montreuil il y a trois ans, qui servira pour les transactions.

 Selon l’association pour une monnaie à Paris, la capitale pourrait voir circuler sa première monnaie locale citoyenne au printemps. Il s’agira dans un premier temps de la pêche, la devise lancée à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 2014.

Régler sa baguette ou son kilo de pommes avec son deuxième porte-monnaie, rempli de devises locales parisiennes. Non, ce n’est pas de la science-fiction. Ce pourrait même être pour très bientôt. Comme une quarantaine d’autres villes et régions de France, la capitale devrait avoir sa propre monnaie locale complémentaire citoyenne en 2018. « On prévoit un lancement les 7 et 8 avril, d’abord dans les cinq arrondissements de l’est parisien (Xe, XIe, XIIe, XIXe et XXe) » annonce Lucas Rochette-Berlon, coprésident de l’association Une monnaie pour Paris (MoPPa), fondée il y a deux ans. Selon toute vraisemblance, au moins pendant les premiers mois, les transactions se feront avec des… pêches.

Créée en 2014 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), la pêche reste l’unique monnaie locale francilienne à ce jour. Elle rassemble 800 adhérents particuliers qui ont déjà converti 180 000 € en billets de pêches pour les dépenser dans 80 commerces et entreprises locaux. « On met la pêche à disposition car c’est intéressant de travailler ensemble, reconnaît Brigitte Abel, coprésidente de La Pêche. Créer une monnaie, ce n’est pas une petite affaire : la nôtre est déjà imprimée, elle a la confiance des commerçants, cela va faire économiser beaucoup de temps aux porteurs de projet parisiens. Ce qui ne les empêchera pas d’avoir leur autonomie ».

Lucas Rochette-Berlon, qui a déjà recensé une trentaine de commerçants et entreprises parisiens « dans les starting-blocks », confirme : « Ce sera la pêche pendant un ou deux ans et après on choisira un nouveau nom comme la Seine. L’idée serait en fait de créer une fédération de monnaies locales à Paris et dans la petite couronne ». L’association s’apprête notamment à lancer un appel à financement participatif sur le site Kiss Kiss Bank Bank. « On aura besoin de 135 000 € pour le lancement d’une monnaie papier et 450 000 € si elle est aussi électronique » souligne le responsable associatif.

La participation de la Ville de Paris reste pour l’heure en suspens. Après examen d’une étude réalisée l’an dernier par ses services, la mairie décidera avant l’été (avec un vote en Conseil de Paris) si elle est de l’aventure. « C’est un beau projet mais aucune décision n’est prise, tempère l’adjointe (EELV) à l’économie solidaire et sociale Antoinette Guhl. Il faut déterminer si cette monnaie est électronique ou papier et si elle peut être acceptée en paiement de services municipaux. Nous rencontrerons les associations début février ».

http://www.leparisien.fr/paris-75/une-monnaie-locale-a-paris-c-est-pour-bientot-

Les délices de Tunis, un nouveau restaurant pêchu

Une année assurément pêchue se profile en ce début 2018 ! En effet un nouveau restaurant place sa confiance en notre monnaie locale complémentaire et citoyenne, souhaitons ensemble  la bienvenue à l’enseigne : Les délices de Tunis!

 

 

Situé à Bagnolet près de la mairie, vous pourrez dégustez les spécialités Tunisiennes: grillade, couscous et autres plats végétarien ! Ouvert il y a 6 mois, l’établissement peut se vanter d’avoir déjà des habitués qui ne font pas semblant de se régaler!                   

Voici les plats que nous avons dégustés, qualité et abondance sont au rendez-vous!
Au delà de la nourriture, souhaitant faire vivre le quartier, ils organisent des petits concerts avec chants de temps à autres le samedi soir. Pour une capacité d’environs 40 places vous avez également la possibilité de réserver la salle pour vos événements tel que des anniversaires ou des réunions..

Il est situé près du terminus de la ligne 3 à Galliéni. N’hésitez surtout pas à aller goûter une de ses spécialités qui sont à la fois copieuses et délicieuses !
Vous pouvez le contacter sur sa page facebook ou au : 09.52.36.50.36.
Il est situé au 26 rue sadi carnot à Bagnolet Bagnolet

Ptit coin de savonnerie

Comptoir de Saint Maur

Christine vous accueille tous les vendredi de 16h30 à 19h00, au 4bis avenue des Sorbiers à la Varenne Saint Hilaire (commune de Saint Maur des Fossés)

Vous pourrez adhérer et faire du change mais aussi découvrir les savons bio & vegan fabriqués sur place…

Tous les savons sont fabriqués par saponification à froid, sans huile de palme et portent le label Nature & Progrès.

https://ptitcoinsavonnerie.fr/
4bis avenue des Sorbiers 94210 La Varenne Saint Hilaire