Réaliser une émission de radio? Rien de plus facile ! Conseils des services civiques de la Pêche…

Dans cet article destiné à tous, nous allons essayer de mettre en avant les points essentiels à la réalisation d’une bonne émission de radio ! Nous avons nous-même participé à plusieurs émissions radio, et nous souhaitions vous faire partager notre expérience en espérant vous donner l’envie et les moyens de vous lancer dans une petite aventure radiophonique!
Pour se faire, il faudra d’abord constituer une petite équipe soudée avec des envies différentes et un intérêt commun. Trouver un lieu calme ou vous pourrez vous réunir et commencer un travail de brainstorming. Le but étant de dégager vos idées et essayer de trouver un sujet principal, suivi de différents formats et enfin du ton de votre émission.  Nous parlerons du matériel dans un second temps.

Le sujet principal:
il doit être apparent dans la totalité de votre émission. Il sera le fil conducteur et vous ne devez pas vous en éloigner.
Exemple : mon sujet porte sur la monnaie locale, je vais donc intégrer dans mon émission plusieurs articles et des personnes toujours en lien avec le sujet.

Les formats :
ils doivent être variés et correspondre au sujet. Il existe beaucoup de formats différents : interview, chroniques, débats, micro-trottoir…..
Exemple : faire une interview (informations formelles) pour présenter des infos sur un nouveau bureau au sein de la pêche.

Le ton :
il peut être humoristique, informel, formel, caricatural, etc… Il peut varier au cours de l’émission et détermine son ambiance.  Il peut être intéressant d’utiliser un ton à contre pied  du sujet afin de créer un effet comique.
Exemple : la monnaie locale est arrivée à Paris le 12 mai, je vais jouer le rôle d’un pro-euro triste de se rendre compte de l’avantage que fournit cette monnaie.

Le matériel :
Il faut bien évidemment un ou plusieurs micros, l’astuce  est de trouver un lieu extrêmement calme afin de pouvoir s’enregistrer avec des smartphones qui possèdent un micro correct mais qui encore une fois doivent être utilisés dans un lieu silencieux.

Un logiciel de montage sonore, il en existe une multitude. Beaucoup sont gratuits et nécessitent différents degrés de maîtrises. Je conseille Audacity pour les néophytes et Fruity loops studio pour ceux qui maîtrisent déjà les logiciels de montage sonore et qui souhaitent rajouter des effets. Ils sont tout deux disponibles gratuitement sur 01.NET, site assurément fiable.

« Les p’tites astuces  » :  enregistrez vous assis, les pieds parallèles et bien collés au sol, le buste relevé pour éviter d’écraser votre larynx et ainsi ne pas étouffer votre voix.
Il est également important de toujours sourire car cela s’entend énormément.
Une petite technique consiste à mettre un crayon entre ses dents et essayer de se faire comprendre de tous afin d’apprendre à bien articuler.
Pour les plus perfectionnistes, lorsque vous parlez dans votre micro, il est préférable de très légèrement « tourner autour ». Il faut parler en baladant votre bouche de gauche à droite autour du micro. Cette technique permet à ceux qui vous écoutent au travers de leur enceinte d’entendre votre voix se balader à l’intérieur de la pièce pour ainsi remplir l’espace sonore et focaliser l’attention des auditeurs sur votre voix.

Nous espérons que ce petit article rédigé en commun par les services civiques vous aura plu et donnera naissance à de superbes émissions que nous relaierons avec plaisir !!!

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’infos, de conseils, voir même pour un rendez-vous dans le cadre de la monnaie locale.

Gardez la pêche!

à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*